Shakespeare dans les bois avec Henri V : un retour aux éléments

Du 25 janvier au 5 février 2021

⚠ Dernières places disponibles, inscrivez-vous rapidement !


Stage dirigé par Michael Corbidge, Senoir Associate Voice Director au Royal Shakespeare Company et Christina Batman, metteuse en scène, praticienne de la voix.

Durée du stage : 60h

Horaires : Lundi, mardi et mercredi de 11h à 18h Jeudi et vendredi de 12h à 19h

Tarifs : 600€ (individuel) / 1200€ (organisme)

Michael Corbidge et Christina Batman travaillent ensemble depuis 2014. Ils se sont rencontrés à ARTA, où Cicely Berry, Voice Director de la Royal Shakespeare Company était invitée à diriger une masterclass, en collaboration avec Nabih Amaraoui et assistée pour la traduction de Christina Batman. Suite à des problèmes de santé, Cicely Berry a été remplacée sous ses conseils par Michael Corbidge. 

Michael Corbidge et Christina Batman entretiennent depuis cette rencontre un riche dialogue autour de Shakespeare et de sa relation viscérale avec la nature, profondément ancrée dans les images et les métaphores qui infusent l’ensemble de son œuvre. Ils ont également développé une réflexion commune autour de l’idée que la langue shakespearienne est fondamentalement alchimique. Si on écoute le chemin mené par le son et qu’on laisse ce dernier nous guider, les personnages s’éveilleront naturellement, ceux-là même qui existent avec une humanité universelle dans la matrice du personnage shakespearien !   

Au cours de ce stage, ils chercheront à partager, croiser et fomenter leurs perspectives et leurs compétences respectives, dans le but de créer une expérience unique avec les acteurs.

Michael Corbidge invitera les acteurs à développer de manière ludique leur relation sensorielle à la nature durant l’exploration de l’œuvre shakespearienne, à travers l’introduction d’une grande oxygénation du monde naturel dans l’expérience individuelle de l’acteur au langage.  Christina Batman invitera les acteurs à découvrir l’étendue insoupçonnée de leurs voix individuelles, dans le but d’explorer les possibilités de créer des paysages vocaux aux nuances infinies. Ensemble, Michael et Christina chercheront à provoquer chez les acteurs un sentiment d’excitation inédit, à travers l’étude de la relation entre expression vocale, narration et environnement. Les acteurs seront constamment confrontés à de nouveaux environnements spatiaux et sonores. Ainsi, ils prendront conscience de l’étendue de leurs capacités vocales, narratives et d’imagination. De cette manière, ils seront en mesure de répondre avec confiance et stabilité à toutes les conditions de représentation, et cela à tous les niveaux.

Contenu

Quand Shakespeare écrivait en répandant son encre sur les pages, il réunissait les forces, les sons et les images de la nature et des éléments.

Le mouvement des nuages
Le chant et le vol des oiseaux
Le son de la rivière qui coule
Les vagues qui s’échouent sur la plage
Les rayons du soleil qui traversent les feuilles des arbres
Le toucher de l’arbre
La terre et le sol de pierre et de boue
L’aboiement des chiens
La sensation du vent et de la pluie sur la peau
L’odeur du romarin
Le goût et l’odeur du printemps

Sa conscience sensorielle était remarquable. Des siècles plus tôt, rien ne pouvait distraire Shakespeare de sa profonde relation à la nature. Il y avait une pureté dans son monde. Le monde d’aujourd’hui est différent, similaire mais dissemblable. Toutefois, nous avons l’héritage de son monde à explorer, qui est littéralement imprimé pour nous aujourd’hui ! Ces sons et ce langage font appel à tous les sens – la vue, l’ouïe, le goût, le toucher et l’odorat. 

Être dehors et prononcer ces mots active et décuple les sens. Nos perceptions sensorielles, alors décuplées, mettent en lumière un chemin directement lié à l’expansivité de l’environnement. 

Dans un studio de répétition, il est parfois éprouvant d’invoquer et d’imaginer les environnements merveilleux et puissants évoqués dans les pièces de Shakespeare. Alors à quoi bon imaginer la Forêt d’Arden quand on peut réellement marcher au cœur d’un bois ? Pourquoi imaginer la pluie quand on peut réellement sentir les gouttes sur son visage ? 

La nature sera notre metteur en scène. L’univers entier dispose de tout ce dont un acteur a besoin pour stimuler son imagination et sa physicalité. 

La voix sera travaillée afin de répondre à toutes les conditions climatiques et de résonner complétement au cœur des éléments. Elle ne fera plus qu’un avec la nature, en relation organique avec le décor. 

Nous expérimenterons le travail avec le changement de direction du vent, la pluie, le soleil, le froid, la nature du ciel et la difficulté des différents terrains.

Cette approche est une dimension centrale du prochain workshop que Michael Corbidge et Christina Batman dirigeront à ARTA en janvier 2021. Cet entraînement mènera à présentation en Avril 2021, à l’occasion du Festival Shakespeare d’Avril.

Le processus entier vise à amener les acteurs à développer une conscience accrue de la relation entre environnement de la voix, environnement de l’imagination et véritable environnement. 

Objectifs pédagogiques du stage et de la classe ouverte au Festival Shakespeare d’Avril en Avril 2021

Nous étudierons ce que nous appelons les « chaînes rythmiques » en abordant la composition – incluant le rythme, la continuité et la fluidité – du langage. Nous observerons comment les lignes narratives avancent de manière dynamique et organique. Chacun des exercices et des registres abordés seront liés les uns aux autres, à la fois amplifiés et juxtaposés. Une étude approfondie des pièces historiques choisies sera incluse dans les échanges quotidiens, dont les thèmes majeurs seront LE DROIT DIVIN DES ROIS, LA THÉORIE DE L’ÂME TRIPARTITE, LE POUVOIR, L’USURPATION DE POUVOIR, LA POLITIQUE, L’ÉTHIQUE, L’HYPOCRISIE, LE DEVOIR FILIAL, LA GÉNÉALOGIE, LE DILEMME PERSONNEL.

Il y a une différence entre une performance dans le cadre d’un stage-laboratoire et une véritable performance dramatique qui a été longuement répétée pour être présentée devant un public. Pour une performance théâtrale, la précision de la pièce et la transmission du texte par une « distribution cohérente » est plus importante que pour une classe ouverte de stage.

Cette présentation devant un public sera l’évolution naturelle du travail après les dix jours de stage en janvier, puis de travail à distance et en présentiel, jusqu’en avril, pour la représentation du travail avec ARTA à l’occasion du Festival Shakespeare d’avril, le 11 avril 2021.

Jouer Shakespeare

Les acteurs apprendront à maîtriser le langage de ces pièces spécifiques – l’Henriade – afin que les personnages trouvent la sincérité dans leurs intentions et dans leur présentation.  Ce langage soutenu peut être difficile à dominer et il peut détruire une interprétation pourtant volontaire. L’acteur doit entrainer sa voix et intégrer des habilités techniques pour maîtriser ce langage.

Domaines d’étude

  • Jouer l’action et atteindre ses objectifs
  • Rester dans le moment présent
  • Soutenir les idées jusqu’à la fin de la réplique
  • L’étude de l’Henriade
  • Le soutien de la respiration
  • La simultanéité du mot et de la pensée
  • Dis ce que tu penses quand tu le penses !
  • Comprendre la structure et le rythme d’un discours
  • Jouer l’antithèse
  • Analyser le texte pour clarifier le cheminement des mots et des pensées
  • Découvrir et jouer avec l’imaginaire
  • Etudier la rhétorique

Programme

Chaque jour, le stage aura lieu dans un lieu/environnement/décor différent, chacun offrant une expérience unique. Les exercices seront distribués et étudiés sur le chemin qui mène à l’espace du jour. Le travail est constant et tout est connecté depuis le moment où l’on met le pied dehors.

Un des objectifs de ce workshop est de comparer et contraster. Nous présenterons parfois le travail à l’intérieur, puis de nouveau à l’extérieur afin de discuter des différences entre les deux. 
Nous nous poserons les questions suivantes :
Qu’est-ce qui a changé ?  Qu’est-ce qui est différent ? 
Quels sont les risques lorsqu’on travaille seulement en intérieur ? 
Pouvons-nous amener l’extérieur à l’intérieur et comment cela affecte la qualité du travail ? 
Pouvons-nous amener l’intérieur à l’extérieur ? 

Après notre journée de travail en plein air, nous échangerons autour de nos découvertes, du travail en cours et des futures recherches à explorer. 

Avec le consentement de chacun, ce travail sera archivé et documenté. Certains moments seront filmés, à la fois dedans et dehors. Les vidéos pourront être utilisées durant la présentation en Avril 2021.

A la fin du stage, les élèves devraient être en mesure de :

  • Trouver une connexion physique/viscérale et sensorielle entre le langage shakespearien et un décor à l’air libre.
  • Dompter le pouvoir d’un environnement naturel pour libérer le texte. Autoriser ses sens et ce qui nous entoure à faire des choix.
  • Articuler ces ruptures, changements et différences.
  • Travailler en collaboration avec les autres selon cette méthode.
  • Maîtriser et tenir une série d’exercices qui pourront être repris et personnalisés pour des expérimentations futures, en solo ou en groupe.
  • Comprendre les challenges d’un espace extérieur pour la voix 
  • S’armer afin d’affronter en sécurité un espace extérieur.
  • Maîtriser un nouveau répertoire de texte qui aura été étudié en profondeur.
  • Avoir joué au-delà de sa zone de confort

Instructions pour les participants

Chaque élève devra apprendre 4 monologues, 1 de chaque pièce.  (En français, anglais ou dans plusieurs langues) Il est essentiel que le langage choisi soit parfaitement maîtrisé. Le travail du workshop sera dirigé en anglais et français par Michael Corbidge et Christina Batman.

Soliloques/Monologues

Ils peuvent être tirés de chacune des pièces choisies : l’Henriade ou Les Joyeuses commères de Winsdor. Les textes choisis ne doivent pas être représentatifs de votre âge ou de votre « emploi ». Sortez des sentiers battus !

Il est extrêmement important que les étudiants connaissent leurs textes.  Le travail est actif et rapide et nécessite une agilité et une dextérité physique qui ne peuvent pas être retardées par un texte non-appris.  Cela semble sévère mais c’est réellement un pré-requis de ce stage.  Nous pourrons alors plonger directement dans le monde de sons et d’histoires épiques des pièces.

En plus des textes shakespeariens, il sera demandé aux participants de raconter une version réduite et accélérée des histoires issues des pièces, en incarnant les narrateurs qui dirigent et impulsent l’action. 

A propos de l’apprentissage du texte

N’apprenez pas votre texte avec une intention émotionnelle ou trop de sens. Apprenez la forme des sons de chaque mot et essayez de mémoriser de manière académique. Ne chassez pas l’intelligence émotionnelle, attendez que la magie opère quand nous nous mettrons au travail !

Merci de vous assurer d’être équipé pour toutes les conditions météorologiques :

  • Bonnets et gants sont fortement recommandés et plusieurs couches de vêtement
  • Les échappes sont très importantes pour garder le cou au chaud
  • Des chaussures de marche sont essentielles pour les surfaces glissantes et les terrains compliqués
  • Chaussettes chaudes
  • Toujours avoir de l’eau et un snack au cas où
  • Il est possible d’emmener son téléphone pour enregistrer quelques images
  • Eviter d’emmener des objets de valeur
  • Merci de nous faire savoir toutes informations importantes concernant vos conditions de santé
  • Il est tout à fait possible d’amener une petite chaise pliante si des pauses sont nécessaires

La majorité du stage aura lieu dehors, peu importe le temps ! Justement ! 
Shakespeare ne s’arrête pour personne, peu importe la saison.


Biographies

MICHAEL CORBIDGE a consacré sa carrière à la Voix et à Shakespeare. Son approche du théâtre et de la technique vocale a toujours été holistique, sûre et divertissante. Comme son mentor, feu Dame Cicely Berry, il est un fervent défenseur de l’inclusion de tous et croit en l’habileté de chacun de développer, à son propre rythme, une dynamique de travail à la fois joyeuse et profonde. Depuis de nombreuses années, Michael Corbidge a développé, en plus de son travail avec la Royal Shakespeare Company, une nouvelle et fascinante approche pour l’enseignement de Shakespeare. Elle est fortement liée à sa longue expérience en tant qu’acteur et metteur en scène pour des productions de pièces shakespeariennes, qui ont pu être jouées au cœur de sites historiques du patrimoine anglais, à travers la Grande-Bretagne et au-delà. Le développement de son travail est également profondément influencé par la beauté des paysages côtiers du comté de Kent, où il vit et dirige chaque année de nombreux workshops en extérieur.

En tant que jeune acteur, il a travaillé dans le cadre sublime de châteaux, manoirs, cathédrales, parcs et jardins. Il continue d’explorer ces décors aujourd’hui, en tant que producteur et metteur en scène de sa compagnie : Garden Shakespeare. Il est également parrain et metteur en scène associé de nombreuses compagnies, notamment The Roaring Boys et Re-Shake, basées toutes les deux dans les environs de Kent. Michael soutient plus de 20 groupe communautaires britanniques spécialisés dans Shakespeare “Al Fresco”, notamment Ariel Lines a Circus Shakespeare Project et Shakespeare’s Botanicals.

Son travail est soutenu et financé par le Rose Bruford College of Theatre Studies, entre autres institutions.  Sa recherche et ses expérimentations autour de la connexion entre Shakespeare et les éléments, qu’il appelle aussi ELEMENTAL SHAKESPEARE, feront l’objet d’un livre inédit dédié à son approche qui sera publié en automne 2021/22. 

CHRISTINA BATMAN est une artiste polyvalente à la croisée du théâtre, de la musique, et du cinéma. Elle est née à New York d’un père Iranien et d’une mère Irlando-Estonienne. Elle grandit entre l’Iran et l’Angleterre. Ses études de lettres et d’arts plastiques à l’université, Bennington Collège dans le Vermont, l’emmènent vivre pendant plusieurs années aux États-Unis. Sa formation au théâtre et au chant se poursuit à New York, à Washington D.C. et enfin à Paris. Depuis son arrivée en France elle travaille dans le métier de la voix dans des contextes variés : documentaires et enregistrements musicaux pour le cinéma et la télévision. Elle a narré des grands documentaires sur des sujets aussi divers que la physique quantique, la peinture, l’autisme, le cinéma, la musique et les grands explorateurs. Elle est la voix identitaire de la chaîne de musique classique Mezzo.tv pendant plus de dix ans.  Le chant lyrique a une place centrale dans la recherche artistique de Christina Batman. Son répertoire comprend des œuvres d’Haendel, de Purcell, Respighi, de Falla, de Puccini, de Granados, de Benjamin Britten, de Samuel Barber, de John Adams et de Philip Glass.  Elle étudie le chant lyrique avec Carole Bagott Forte en France et en Allemagne. Ses dernières mise-en-scènes pour le théâtre comprennent Jean & Béatrice de Carole Fréchette pour la Cie. Les Sangs Liées en Avignon, la mise en scène d’une nouvelle pièce Cette Femme Avec Qui Tu Crois Vivre de Natalie Rafal pour la Cie Fleming Welt au Théâtre des 2 Rives à Charenton. Sa mise-en-scène Barbara, Voilà Combien de Jours…est programmée en mai 2019 au Théâtre des 2 Rives à Charenton. En 2019 Christina joue et chante dans la co-création Cloud Opera or The Dido Problem, opéra électronique écrit et conçu en collaboration avec la scénographe estonienne Liina Keevallik. Cette œuvre est jouée au Vaba Lava théâtre à Tallinn en Estonie dans le cadre du Curated Program présidé par José Alfaroba et Tristan Barani.  Également en 2019 Christina joue et chante dans le rôle de la Reine Marguerite dans Yvona au Théâtre Elizabeth Czerczuk à Paris.   Christina Batman a écrit et co-réalisé de nombreux films courts avec son mari le réalisateur Jérôme Dupont, et leur équipe de cinéma Wake Up !. Les films sont projetés lors de festivals internationaux. Leur film  Hanaé est projeté dans le Samuel Goldwyn Theater à Los Angeles, le cinéma de l’Académie des Oscars. Depuis 2020 ils co-réalisent des portraits et clips de musiciens classiques et d’artistes lyriques. Elle tourne aussi une série de films de monologues de Shakespeare en plans séquences. En 2020 Christina a été invitée par Les Cours Florent à mettre en scène les acteurs diplômés du département Acting in English pour leur spectacle de fin d’études. 

Elle est membre du CAWDOR, comité de pilotage du tout nouveau festival, Shakespeare d’Avril à Vincennes, fondé par Marie Pierre Dupagne de La Fabrique Shakespeare. Pour la deuxième édition du festival en 2021 qui est consacré à Henry V, Christina va piloter plusieurs événements : théâtre de rue en collaboration avec des conservatoires, soirées de lectures de grands monologues de l’Henriad dans La Chapelle Royale du Chateau de Vincennes, classe ouverte avec Michael Corbidge en partenariat avec ARTA dans le théâtre du Coeur de Ville. Christina enseigne régulièrement avec Michael Corbidge de la Royal Shakespeare Company. 


Lettre d'information

Nous ne vous spammerons pas. Vous recevrez notre lettre d’information mensuelle au début de chaque mois.

Réservation et inscriptions

Pour plus d'informations, pour vous inscrire ou réserver un atelier, stage, événement, contactez-nous par téléphone au +33 (0)1 43 98 20 61 ou par e-mail.

Pour vous inscrire aux stages merci de nous adresser CV, lettre de motivation et photo.

Quel que soit votre statut, votre formation peut être prise en charge : se renseigner auprès de l'Afdas, de Pôle Emploi, de votre OPCA (pour les ayants droits) ou pour plus d'information contactez nous.